Influenza aviaire

La situation sanitaire en matière d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) est devenue fortement évolutive en France et dans les pays du Nord de l’Europe depuis plusieurs semaines.

Appelé parfois «grippe aviaire », les virus qui circulent actuellement concernent uniquement les oiseaux et sont non- transmissible à l’homme.

Le gouvernement a placé l’ensemble du territoire métropolitain en niveau de risque « élevé » vis-à-vis de l’influenza aviaire depuis le 11 novembre 2022 (arrêté ministériel du 08/11/2022).

Comme il est essentiel d’appliquer les mesures de prévention pour éviter la contamination des élevages de volailles, les mesures de biosécurité sont à renforcer chez tous détenteurs; ces mesures s’appliquent de fait à tout le département du Puy-de-Dôme avec :

  • mise à l’abri de toutes les volailles (afin d’éviter la diffusion du virus) ou à défaut l’application des filets de protection avec réduction des parcours extérieurs, sauf pour les palmipèdes qui doivent rester en bâtiment fermé ;
  • interdiction des rassemblements de volailles (foire/ exposition/ marché,… ) ;
  • transport et lâcher de gibiers à plumes soumis à conditions ;
  • surveillance active des volailles et autres oiseaux détenus.

Ces mesures ont pour but d’empêcher l’introduction du virus dans les élevages – notamment professionnels – et d’éviter sa diffusion entre élevages.

Ces recommandations s’adressent aux professionnels ET aussi aux particuliers détenteurs d’oiseaux de basse-cour et d’ornement (qui doivent par ailleurs déclarer leur activité via le cerfa ci-dessous).